Le congé menstruel, bonne idée ou mesure contre-productive
Credits: wikipedia.com

Le congé menstruel, bonne idée ou mesure contre-productive

L'Espagne pourrait devenir le premier pays d'Europe à instaurer un congé menstruel pour les femmes souffrant de règles douloureuses. Si en France une partie des femmes se disent favorables à cette mesure, d'autres pointent les risques de discrimination qu'elle pourrait induire.

Plus fatiguées, moins productives en raison de leurs douleurs qui irradient parfois jusque dans les jambes ou le dos", certaines femmes se disent favorable à la mise en place du congé menstruel, afin de s'assurer de ne "pas perdre de salaire".

Toutefois, pour l'association française "Osez le féminisme", ce congé est une "fausse bonne idée". "Cela peut soulager les personnes qui subissent des douleurs indisposantes, et +visibiliser+ l'endométriose, qui était jusqu'à récemment cachée", assure Fabienne El-Khoury, chercheuse en santé publique et porte-parole de l'association.

Cela "peut poser des problèmes en matière d'égalité femmes-hommes", avec des salariés non concernés qui pourraient se sentir "lésés", renchérit Jean-Marc Morel, expert Ressources humaines.

Fabienne El-Khoury, elle aussi inquiète pour le secret médical des salariées, imagine l'annonce anticipée de la grossesse d'une salariée: "Si d'un coup, elle ne prend plus son congé menstruel car elle est enceinte, elle serait contrainte de l'annoncer" contre son gré.

De son côté, "pour protéger les femmes dans cette situation, sans les stigmatiser ni rompre le secret médical", la CGT, un des principaux syndicats de salariés de France, "ne revendique pas de droit à congé spécifique mais demande tout simplement la fin des jours de carence existants".

* Stories are edited and translated by Info3 *
Non info3 articles reflect solely the opinion of the author or original source and do not necessarily reflect the views of Info3