Hong Kong ferme ses plages après un tollé en Chine continentale suite à la publication de photos de résidents sans masque profitant du soleil et faisant du surf
Credits: PETER PARKS/AFP

Hong Kong ferme ses plages après un tollé en Chine continentale suite à la publication de photos de résidents sans masque profitant du soleil et faisant du surf

Hong Kong va fermer la plupart de ses plages, a déclaré la dirigeante Carrie Lam, après que des photos de résidents sans masque profitant du soleil et faisant du surf ont suscité l'indignation en Chine continentale.

Ces règles s'ajoutent aux mesures d'éloignement déjà strictes de Hong Kong, comme le port obligatoire du masque pour faire du sport en extérieur et l'interdiction des rassemblements de plus de deux personnes.

"Comme nous voyons un afflux de personnes se rendant sur les plages, nous devons prendre des mesures appropriées afin de protéger notre système, de réduire les mouvements du public pour assurer la sécurité", a déclaré Mme Lam lors d'une conférence de presse.

L'annonce de Mme Lam fait suite à la colère des utilisateurs des réseaux sociaux chinois, qui imputent en grande partie la propagation du covid sur le continent à la lenteur de la réponse de Hong Kong à l'épidémie.

La ville, qui a enregistré près de 750.000 cas en moins de trois mois, n'a pas décrété de confinement complet.

En Chine continentale, des dizaines de millions de personnes ont été confinées cette semaine, après l'apparition de plus de 3.000 nouveaux cas quotidiens, alors que Pékin s'efforce de maintenir sa stratégie de "zéro dynamique".

La ville voisine de Shenzhen, qui compte 17 millions d'habitants, a été confinée en raison d'une flambée d'Omicron dans les usines et les quartiers liés à Hong Kong.

Les chercheurs estiment que le nombre d'infections à Hong Kong est nettement supérieur aux chiffres officiels, atteignant probablement déjà la moitié de ses 7,4 millions d'habitants.

La cheffe de l'exécutif a été critiquée de toutes parts pour sa gestion de la crise, avec l'escalade de la mortalité parmi la population âgée, largement non vaccinée, et une communication peu claire concernant le confinement et les tests de masse.

Mme Lam, dont le poste sera à pourvoir dans quelques mois, a jusqu'à présent refusé de dire si elle comptait briguer un nouveau mandat.

* Stories are edited and translated by Info3 *
Non info3 articles reflect solely the opinion of the author or original source and do not necessarily reflect the views of Info3