Sénégal: l'autorité annonce un accord dans la bataille autour des paiements mobiles
Credits: wikipedia

Sénégal: l'autorité annonce un accord dans la bataille autour des paiements mobiles

L'autorité de régulation des télécoms au Sénégal a annoncé dimanche un accord dans le litige opposant depuis des mois la Sonatel, opérateur actif en Afrique de l'Ouest sous la marque commerciale Orange, et la start-up américaine Wave dans le secteur des transferts d'argent et des paiements mobiles.

Wave pourra, comme il en revendiquait le droit, distribuer du crédit téléphonique Orange aux même conditions que son concurrent Orange Finances Mobiles, filiale de la Sonatel, a expliqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat un responsable de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

Wave avait annoncé en juin 2021 avoir saisi l'ARTP parce que la Sonatel bloquait selon elle l'achat de crédit téléphonique Orange via la plateforme de Wave.

L'ARTP a indiqué dans un communiqué que la médiation qu'elle avait entreprise avait trouvé un "dénouement heureux". L'ARTP évoque la signature d'un contrat entre les deux parties sur la vente de crédit téléphonique Orange, et la possibilité donnée à Wave de se connecter aux interfaces de programmation d'application (API) de la Sonatel, permettant aux applications de communiquer entre elles.

Elle rappelle qu'elle avait demandé à la Sonatel "d’appliquer, sans réserve, les principes d’égalité de traitement et d’accès, de transparence et de non-discrimination" et d'accorder à Wave les mêmes conditions qu'à Orange Finances Mobiles.

La Sonatel disait en 2021 avoir fait à Wave une offre technique et tarifaire équivalente à celles proposées aux autres prestataires pour distribuer du crédit téléphonique Orange. Mais Wave réclamait de la Sonatel une "rémunération supérieure à ce que nous lui avons proposé pour couvrir les gratuités qu'il offre", assurait la Sonatel.

* Stories are edited and translated by Info3 *
Non info3 articles reflect solely the opinion of the author or original source and do not necessarily reflect the views of Info3